28 novembre 2008

premiere annee de droit

Haha, j’étais rigolo en première année de droit

Qu’est ce que le droit ? Plutôt pourquoi le droit, sinon jouer à Dieu, décider le bien, le mal dans un accès raisonné de domination humaine. Différencier le tolérable, l’acceptable et enfin l’interdit. Celui-ci est sanctionné, puni par le bras armé de la justice, son appareil coercitif : la police. L’Etat de droit, c'est-à-dire celui l’ayant consacré, érigé en un dogme trônant au sommet de la nation.
Le droit est, il existe en fait, c'est-à-dire hors d’un cadre normatif, rigide qui en conditionnerait les effets et les actions, à l’extérieur d’une rédaction, d’une codification consensuelle qui le figerait dans la durée sinon dans l’éternité.
Ainsi, toute société depuis qu’elle est société, donc qu’un groupe s’est constitué et associé,  est régie par le droit. La société primitive, d’abord, connaît un droit « naturel », dicté par l’instinct de survie, il est rudimentaire et oscillant. Les évolutions restent cantonnées à celles mœurs. Disons que dans une société primaire, les mœurs constituent le droit. Cette société passe un « contrat social » tacite dirigé par la bonne volonté des individus, le droit s’y substitue dès lors qu’elle ne suffit plus à assurer la paix sociale. Pratiquement, le droit se découvre quand l’intérêt particulier, l’égoïsme, les passions, les désirs individuels écrasent l’intérêt général. Le droit est la conséquence de ce contrat moral  passé entre les membres de cette société primitive. Il est le pendant punitif du contrat social liant chacun à un code solennel, engageant non leur liberté car celle-ci ne saurait se dissocier de l’homme, mais leur « responsabilité ». Plus clairement, le droit, reflet du contrat social, prohibe certains comportements que la volonté générale rejette, à que la conscience collective réprouve.

Posté par boudi à 23:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]