12 décembre 2014

mon coeur à moi

mais le noir sec aux extrêmités de dentelle
racle le Coeur
néfaste on y a enfermé des amoureuses aux pas de rebours
on a bu des liqueurs
un peu de ciel renversé au fond d'une bouteille
la nappe tachée les baisers semés

pour retrouver le chemin de moi-même
ce passé du temps que j'étais
Je remonte les battements de coeur 
cailloux de bruits ploc ploc ploc
ils font musique d'enfance hahaha
le coeur dans ma poitrine bientôt mort

l'horreur vous imaginez à vingt-cinq ans à peine savoir que le coeur qu'on porte s'use trop vite
silex trop souvent frotté on l'a vidé du feu

demeure surface ronde inutile à ricocher sur l'eau
ce Coeur qu'on avait à soi précieux

Posté par boudi à 00:46 - Commentaires [1] - Permalien [#]