07 mars 2017

Le monde fini.

L'aphasie la panne elle s'appelle comme elle peut ou du moins nous la nommons avec ces mots 
certains de rien certains autres plus-déjà-trop trouve la moyenne
on ne parle plus de moyenne on dit médian quartile plus juste classification du réel pour comprendre
l'égalité
mais à nos yeux en panne pas encombrés le mot ne vient pas le mot qu'il faut celui qui enfin
va changer les choses renverser les tables concrètes les corps nus (abstraits)
rien n'existe tu verras
tout est possible tu verras
tu verras


La haine elle remonte sans prévenir 
pendant la course à pieds dans le 
métro lu sang le mot déclencheur
recommence arrête guette arrête
je ne sais pas quoi cette fuite
je ne sais pas pourquoi 
ce qu'il y a derrière toi
poursuivi 
pas fauve
pas proie
juste toi
ton miroir
ta gueule
tu ouvres le placard
tes costumes toujours
là vides moins vides
portés pas sûr
tes pompes
tu as un peu honte
mais les bottes à clou
tu peux pas t'empêcher
de sourire
séchée la peau après quoi
l'effort peut-être peut-être
rien l'angoisse avant de 
parler à la tribune la voix
tremblante recommence
on ne recommence pas
au premier mot jugé
avant au premier geste
au premier pas
avant
avant
l'enfant rien dans les paumes
rien dans les yeux 
l'enfant
Entrer dans le monde
par n'importe où
le doute le premier
doute dans la forêt
brocéliande le bois de boulogne
un geste pour tout disperser
un geste tout bête un geste
jusqu'en l'an 2017 lui
aussu balayé
mais pas avant
pas avant
d'épuiser
le sens
enceint
Il faut 
Il doit
Sinon 
Sans quoi
Déjà le rien 
le rien
la haine qui étrangle
la haine
digérée à l'envers
rot pas rot rot
Automates tellement banals
dire automates pour l'autre
pour lui déclassé allez circulez
déjà dit déjà redit allez allez
os-poussièreux

rétablir peau 
rétablir chair
rétablir vie
par tous
poings
dents
ongles
pieds
pas rétablir
rien
rien 
à la fin
quoi
vraiment quoi
il faut 
il doit
trouver
chacun
un aveu

 

Posté par boudi à 15:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]