18 mars 2017

21 rue Clauzel 75009 paris

Leïla Slimani vivait au 21 rue Clauzel
75009 Paris
Leïla Slimani lauréate du prix Goncourt
2016
vivait au 21 rue Clauzel
75009 Paris

Leïla Slimani ne vit plus au 21 rue Clauzel
75009 Paris
Leïla Slimani a déménagé
Leïla Slimani possédait la une de
Elle deux mètres sur un
Leïla Slimani faisait la une
de ce numéro de Elle
Léïla Slimani 
vit probablement
rue de Seine
75006 Paris

Leïla Slimani avait dessiné sur sa porte
un biberon
Leïla Slimani écrit des romans
elle écrivait sur sa porte
"Ne sonnez pas bébé dort"
Leïla Slimani écrit beaucoup
Leïla Slimani dessine des biberons
Un biberon

Leïla Slimani doit être au Flore
Leïla Slimani boit du champagne
L'époux de Leïla Slimani est banquier
Leïla Slimani est publié chez Gallimard
Leïla Slimani participa à l'atelier d'écriture Gallimard
L'atelier coûte 1500e pour 3 jours
Leïla Slimani a gagné le prix Goncourt 2016
Leïla Slimani est maman
Leïla Slimani son époux banquier son enfant
dormant
vivaient au 3ème étage et demi du 21 rue Clauzel
75009 Paris
Leïla Slimani a déménagé
il n'y avait aucun carton de livres
Il y avait un carton de ses livres

Bruno Albizatti vit au 21 rue Clauzel
75009 Paris
Bruno Albizatti fait du bruit toute la journée
Bruno Albizatti est plasticien il travaille au sol
Bruno Albizatti travaille au sol 
Bruno Albizatti fait du bruit toute la journée

Bruno Albizatti expose au Grand Palais
Le Grand Palais programme une exposition
Pour les jeunes artistes 
Bruno Albizatti est un jeune artiste
Bruno Albizatti a fait les Arts Déco

Bruno Albizatti vit au dernier étage
du 21 rue clauzel
75009 Paris

Hirashi Sanko vit 21 rue Clauzel
75009 Paris
Hirashi Sanko traduit des oeuvres
Hirashi Sanko écrit des critiques musicales
Hirashi Sanko n'ose pas se plaindre du bruit
des voisins du 4ème étage du 21 rue Clauzel
75009 Paris
Hirashi Sanko vit au 3ème étage porte gauche
du 21 rue Clauzel
75009 Paris
Les voisins bruyants d'Hirashi Sanko vivent
au quatrième étage du
21 rue Clauzel 75009 
Les voisins bruyants d'Hirashi Sanko
ont écrit sur leur porte Jonathan et Mehdi

Posté par boudi à 19:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Gengis sans horde

on ne te voit jamais
tu as
passé de mode
et avec ton âge et ton ventre
tu te trouves d'autres occupations
elles finissent à minuit
la grippe toute la vie
et le genou qui flanche
Jai jms ete a la mode
Par cpntre g pas de bide
G un six pak
de kro 😞
c'est triste tu pouvais tout puis tu t'es marié avec ton job et tes putes le whisky et un peu de honte comme ça sur le visage la joue on voit bien elle change de couleur tes vingts ans tu ne regardes pas en arrière tu sais bien la gêne de ce visage là tu ne le mérites pas même au passé alors c'est tant pis tu te le dis au présent dans un double-whisky au bar et du bar à la chambre puis il y a Bonnie et Brigitte lorsque tu veux te sentir jeune Sophie et n'importe quelle Jess voilà pour exulter ce à quoi tu es réduit le sexe plus que ça deux heures tarifées très bien on se rhabille routine tout routinier ta vie un quai de métro mais un jour tu iras ailleurs pour rire le machu pichu ou n'importe quoi pourvu que ce soit loin les illusions on fait ce qu'on peut à trente ans tu ne remontes pas le temps tu refuses de reprendre ce fil et retrouver sur la route défoncée la première fois la lune ou je sais pas quoi quand le baiser premier baiser tendait ton pantalon tu espérais plus et tu craignais ce davantage te souviens tu le pantalon déboutonné de la main tremblante et désormais quoi banalité parmi d'autres banalités pluie comme une autre Je t'aime

 

Posté par boudi à 10:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]