26 juillet 2017

In-

Résous toi à toi-même
Ce n'est pas si peu que d'être Je
Rappelle toi la haine toute ta vie
La Haine de quoi tu étais fait
Bras, phénotype, sensation
Ou
La haine, haine pure, déployée
Bras, phénotype, oeil
Résous toi à toi-même
Ce n'est pas si peu que de dire Je

regarde le monde ce monde neuf où tu pénètres sans avoir dit bonjour
Tu ne dis pas bonjour tu crois ne pas dire bonjour tes cheveux sauvages
Mais tu restes le plus poli et ton être s'incline et baise la bouche puissante
L'anneau doré tu n'y peux rien son feu c'est ton feu.

Tu vaux ce que tu vaux
C'est ainsi ne te ravise pas
Marche il fera beau demain
Ainsi de suite
Résous toi à toi-même
Tu es la plus belle chose
Connue

Posté par boudi à 17:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]


02 juillet 2017

Sylvain PATTIEU et Christine MONTALBETTI

Depuis que j'écrivis ces deux courts brefs et selon moi hypnotiques poèmes concernant Sylvain PATTIEU, Vincent MESSAGE, Christine MONTALBETTI, 
mais Vincent MESSAGE uniquement et exclusivement par accident
Depuis l'écriture de ces deux courts brefs et selon hypnotiques poèmes beaucoup de personnes vinrent me rendre visite pour trouver
sûrement des explications au propre non qu'ils reçurent et peut-être se faire avec moi ballet banquet ou chorale des infortunés

L'un, par un amusant, hasard, tomba même sur mon poème des quatre stylos en aluminium valant chacun 10,60 euros qui par ironie goût et surprise fut celui que je lus au jury composé de Sylvain PATTIEU et Christine MONTALBETTI mais non de Vincent MESSAGE comme je le crus dans un premier temps
A cause de ce que ma mémoire est aussi mauvaise que mon écriture telle que jugée par Sylvain PATTIEU et Christine MONTALBETTI

A cette obsédante rengaine du jury composé de Sylvain PATTIEU et Christine MONTALBETTI le lecteur distrait le lecteur rageant le lecteur incertain y verrait de ma part une sorte d'aigreur-qui-ne-se-dissipe-pas 
Or ce n'est pas le cas j'ai souffert deux jours profonds et délirants du refus que l'on visa à mon écriture
Parce que cette écriture se conformait pour la première fois au grand monde des sachants et passait en quelque sorte
Son examen d'entrée dans la vie active
Mais mon écriture ainsi refusée se retrouve au chômage de l'écriture
Hurle pas erre à peine de lignes en lignes à répéter incanter Sylvain PATTIEU et Christine MONTALBETTI à eux le mot de jury adjoint.

Je continue de croire n'avoir pas été compris
Ce qui est le sort de tous les damnés et tous les échoués
Pour qui c'est toujours la loi la mal faite non pas leur propre visage
Mais comment pus-je parvenir à cette étape et échouer si banalement à ce moment là
Quelque chose se passa qui n'eut pas à voir avec mon écriture mais aux yeux de Sylvain PATTIEU et Christine MONTALBETTI

Et surtout de Christine MONTALBETTI ce dont je suis assez sûr
ainsi ce cas de moi-même hyde-hideux tant pius.

Posté par boudi à 18:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Sylvain PATTIEU, Christine MONTALBETTI, Vincent MESSAGE,

Dans une précédent note j'ai injustement parlé de Vincent MESSAGE comme membre d'un jury qui déclina mon existence littéraire
J'ignore qui est Sylvain MESSAGE mais il ne constituait pas le jury qui m'exclua. Le jury concerné était formé de Sylvain PATTIEU et Christine MONTALBETTI
Sylvain PATTIEU et Christine Montalbetti n'estimèrent pas mon projet littéraire qui consistait en la couture de différents moments de la chaine pénale
en vue de rendre compte de la surjudiciarisation des rapports interpersonnels en faisant un récit à travers la réunion de divers éléments des problématiques rencontrées dans le champ pénal 
Sylvain PATTIEU et Christine MONTALBETTI se prononcèrent très négativement tandis que Vincent MESSAGE n'exprima pas la moindre opinion n'ayant pas eu accès à ma présence ou à mon projet
Sylvain PATTIEU et Christine MONTALBETTI me refusèrent et je crois à la prégnance de l'opinion de la seconde
Les questions posées par Sylvain PATTIEU et Christine MONTALBETTI furent très superficielles comme une simple politesse lancée à mon endroit
Etant présent il fallait de moi faire quelque chose pendant les 20 minutes qui condamnaient Sylvain PATTIEU et Christine MONTALBETTI à mon projet littéraire à mes yeux projet-pas-littéraire à leurs yeux ce qui arrive et ne concerna absolument pas Vincent MESSAGE
J'ai cru quelques instants avoir plu à Sylvain PATTIEU tandis que Christine MONTALBETTI marquaient de plus en plus significativement son ennui
préfigurant par le baillement et la distraction le mail de refus reçu de la part de Lionel RUFFIN le lendemain
Ainsi je n'entrerai pas dans le master de création littéraire de Paris 8 à la rentrée universitaire de 2017
Sans comprendre comment je pus passer la première étape et me fracasser ensuite sur la seconde 
Je ne puis que penser à l'incompatibilité de ma personne avec Sylvain PATTIEU et Christine MONTALBETTI
Ce que je regrette sans désormais le regretter ne parlant donc pas la langue de Sylvain PATTIEU et Christine MONTALBETTI
Par ailleurs je comptais fabriquer d'autres poèmes auto-référéncés avant de les envoyer à P.O.L mais désormais que Christine MONTALBETTI a baillé
je crains de déranger Paul OTCHAKOVSKY ce que je ne souhaite absolument pas l'ennui offert à Christine MONTALBETTI m'a suffi
Vincent MESSAGE aurait peut-être pu me comprendre et peut-être Vincent MESSAGE eut réagi autrement à mon projet ou peut-être eut il réagi par d'autres signes d'évident ennui
Sylvain PATTIEU et Christine MONTALBETTI ont refusé mon entrée dans le master de création littéraire de Paris 8 ce qui fut un drame de deux jours 

yeux cernés et tout le tralala du condamné au rien
ton écriture tu en fais quoi quand Sylvain PATTIEU et Christine MONTALBETTI
t'ont dit non en baillant d'ennui et que tu as senti la nullité absolue de ce que tu offrais
A leur lire Mais demeure une question : qui a donc admis mon projet au dela de la première étape 
Puisqu'à savoir sa particularité il était impossible de me refuser à la suite
Parce que trop original absolument dire oui à 1) c'était dire oui à 2)
Autrement trop cruel dire pourquoi pas mais finalement non on t'a pris pour un autre
range tes feuillets honteux on n'y comprend rien donc moi résigné battu par la pluie
les autres images lyriques propres à la défaite ma propre retraite calamiteuse
sans plus rien de drapeaux et pas de garde à faire donner


Sylvain PATTIEU et Christine MONTALBETTI

Posté par boudi à 12:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

01 juillet 2017

Vincent MESSAGE et Christine MONTALBETTI

Après une audition Vincent MESSAGE et Christine MONTALBETTI n'ont pas voulu de moi. 
Vincent MESSAGE et Christine MONTALBETTI n'ont pas admis mon projet comme un projet

littéraire digne d'être lu et conduit par Vincent MESSAGE et Christine MONTALBETTI ce que j'ai trouvé
regrettable et me dégouta d'écrire pendant deux jours le goût amer du rejet d'une chose indifférente
à cause de ce que Vincent MESSAGE et Christine MONTALBETTI n'ont pas voulu de moi

Le projet présenté à Vincent MESSAGE et Christine MONTALBETTI ressemblait effectivement
à une absurdité prétentieuse j'ai vu Vincent MESSAGE et Christine MONTALBETTI mais srutout
Christine MONTALBETTI exprimer par la gestuelle un ennui profond 
J'imaginais une compréhension et un terrain d'entente de la part d'une autrice de chez P.O.L

Mais Ezra Pound adapté par mois à des enjeux contemporains n'a pas séduit Vincent MESSAGE et Christine MONTALBETTI 
Fabien Clouette m'a dit le plus grand mal du master de créa littéraire de Paris 8 mais j'ai tout de même voulu essayer
A cause de ce que la solitude de l'écrivain me pesait trop - me pesait jusqu'au bris 

Ce n'est pas très grave 
Mais chaque fois que l'on me dit non
Je le vis comme négation de tout mon être
L'abolition de ma valeur intime un dégoût rejeté

Je pense tout de même que Vincent MESSAGE et Christine MONTALBETTI 
N'étaient pas le jury susceptible d'admettre ma démarche artistique en ce qu'elle
était trop étrangère à leurs propres problématiques j'ai vu le
scepticisme croissant de Vincent MESSAGE et Christine MONTALBETTI 
Ce qui montrait qu'à l'inverse de celui qui lut mon projet et mon recueil
Vincent MESSAGE et Christine MONTALBETTI ne pouvaient admettre
dans le champ littéraire du Master de créa littéraire de Paris 8 
mes envies de littérature

Posté par boudi à 12:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,