Capture d’écran 2019-11-20 à 17

 

sur la photo
tu n’as nul visage
dissimulée
par la nuit
celle partout
flash
absent

dans la cabine

ma main
on ne sait
précieuse
ou dure
cruelle
l’inverse
sinon

prend-elle
la
main
peut-être offrande
mains
de quoi le don
si elle s’enfonce
(où?)
est ce une dent
la main
ou main
ôtant
l’épine
(la dent)
douloureuse
depuis trop
souvent

ignorant
si je te baptise
ou si tu m’ordonnes
la nuit t’a reprise
nous avons divergé
nos verres renversés
je ne sais
lnconnue du photomaton


n’avais-je écrit
« Et chaque cabine de photomaton est pour moi un cercueil. »
décidément
ces lieux
forment à la
mort toi
je ne sais
où tu meurs
ni même
si tu meurs