21 mars 2017

Objectivité ?

J'ai acheté le 20 mars 2017 4 carnets tenant tous dans la poche intérieure d'une veste et deux stylos en aluminium. Les stylos coûtaient chacun 10,60 € ce que j'ignorais. Aucun code barre ne permettait de connaître le prix des stylos en aluminium. La caissière est descendue chercher un stylo en aluminium pour connaître son prix. La caissière a perdu en remontant le code-barre censé indiquer le prix du stylo. La perte du code-barre a agacé la caissière. La caissière a fini par remonter un stylo et son code-barre.
L'écran décomptant les articles et leur prix indiquait le prix cumulé des deux stylos. Les deux stylos valaient 21,20e
Le ticket de caisse final disait quelque chose comme 40 euros.
J'ai payé 40 euros par carte bleue pour 4 carnets et deux stylos en aluminium
Les deux stylos en aluminium formaient la moitié des 40e payés par carte bleue
.
Je ne sais pas s'il faut transcrire les notes de mon carnet sitôt après les avoir écrites
Pierre-Adrien Marciset possédait des dizaines de carnets tous noircis d'une écriture plutôt belle
Pierre-Adrien Marciset achetait uniquement des carnets Moleskine 
Aucun carnet dans ses a priori ne pouvait (ne devait?) être autre chose qu'un Moleskine
La graphie de Pierre-Adrien Marciset faisait de lui un clerc tout à fait valable
Pierre-Adrien Marciset aurait pu être secrétaire en 1900
Pierre-Adrien Marciset ne peut pas être écrivain en 2017
Pierre-Adrien Marciset publie des romans en 2017
Publier des romans ne fait pas de Pierre-Adrien Marciset un auteur
Nous avons acheté le roman de Pierre-Adrien Marciset
Pierre-Adrien Marciset ne se doutait pas que parmi
ses chiffres de vente se glissaient des ricanements
Les personnages de Pierre-Adrien Marciset ricanent en permanence
Léo a relevé le ricanement permanent des personnages de Pierre-Adrien Marciset
Léo est un très bon exégète
Léo peut commenter tous les textes
Pierre-Adrien Marciset a envoyé son roman à des critiques internet
Les critiques ont détesté le roman de Pierre-Adrien Marciset
Pierre-Adrien Marciset pensait construire un roman à clef composé de salles très obscures
Le sous-texte du roman de Pierre-Adrien Marciset était lisible par tous
Le roman de Pierre-Adrien Marciset est illisible
La clé des romans de Pierre-Adrien Marciset est une clef universelle
Dans le roman de Pierre-Adrien Marciset on trouve ce genre de phrases
""Avant de partir, ouvre le frigo qui est fermé, elle va t'aider, les ténèbres ne peuvent qu'échouer contre elle !""
Cette phrase est publiée sur babelio probablement par Pierre-Adrien Marciset
Pierre-Adrien Marciset tire fierté de cette phrase
"Avant de partir, ouvre le frigo qui est fermé, elle va t'aider, les ténèbres ne peuvent qu'échouer contre elle !"
Cette phrase étant publiée sur babelio probablement par Pierre-Adrien Marciset
Pierre-Adrien Marciset tenait un blog
Le blog de Pierre-Adrien Marciset s'appelait le Panthéon Inversé
Le roman de Pierre-Adrien Marciset s'inscrit dans la continuité
du Panthéon Inversé
Camille Acristem écrivait les articles du blog
Camille Acristem était l'avatar numérique de Pierre-Adrien Marciset
Pierre-Adrien Marciset a une chaine youtube
Pierre-Adrien Marciset doit se constituer
des identités virtuelles
Pierre-Adrien Marciset n'existe pas
Pierre-Adrien Marciset essaie d'exister
Pierre-Adrien Marciset a tenté de se ਖੁਦਕੁਸ਼ੀ 
3 fois
Pierre-Adrien Marciset a redoublé 4 fois sa L1
Pierre-Adrien Marciset fera 5 fois quelque chose
Pierre-Adrien Marciset a beaucoup de mal à être
Si je transcris immédiatement les notes de mon carnet sur l'ordinateur je n'établis pas de séparation entre les deux actions
Transcrit immédiatement le carnet et le blog deviennent une simple différence de support
Je ne sais trop quoi penser de la transcription immédiate de mes carnets
Mon écriture non-lisible risque d'aboutir à l'impossible relecture et à la non-transcription future
Une contrainte supplémentaire pèse sur la problématique de la transcription
Mes carnets sont transrits le jour-même
Mausolée écrit une sorte de carnet de ses pensées dans la section Miscellanées
Ses notes sont très bêtes
Rémi arth.rite complimente les notes très bêtes de Mausolée
Les brèves de Mausolée ressemblent aux pensées de tout le monde au moment de s'endormir
Les pensées d'avant le sommeil semblent brillantes à tout le monde
J'ai déjà enregistré ces sortes de pensées juste avant de m'endormir
Ces sortes de pensées étaient bêtes comme les notes de Mausolée
Mausolée enregistre peut-être les pensées précédant de quelques secondes son sommeil
Il n'y a pas de barrière entre les enregistrements nocturnes de Mausolée et la transcription de ceux-là
dans la section Miscellanées du forum
Rémi aime les bribes de Mausolée
j'aimerais comprendre comment il fait
Rémi éthuin a travaillé sur Ricoeur
Rémi éthuin a un point commun avec Emmanuel Macron
Rémi éthuin ne sera pas président de la République
Il ne le souhaite pas
La poésie de Rémi éthuin commence à bouger
La poésie de Rémi éthuin a mis des années à bouger
Rémi arth.rite vivait dans le confort de la poésie
La poésie n'est pas un geste politique
Ce qui n'est pas un geste politique ne vaut rien
La poésie de Rémi éthuin n'est pas un geste politique
Léo-Paul a produit un choc très violent en commentant ma tentative de textualisme-objectivisme
Le commentaire très violent de Léo-Paul a été effacé par Léo-Paul
Léo-Paul a supprimé son commentaire très violent
Ce commentaire ne m'a pas blessé
J'ai lu ce commentaire avant sa suppression
Ce commentaire à cause du choc produit m'a détourné radicalement
Ce commentaire m'a aidé à comprendre
Il disait que mon refus du je laissait pourtant voir un je surabondant
ce poème en témoigne
J'ai réécrit un de mes poèmes en tenant compte de cette remarque
Il y avait trente-deux Je sans compter les déclinaisons du je (la forme réflexive et la forme possessive du Je)
Il y avait trente-deux Je dans un poème de 402 mots
Il y avait presque 10% de Je dans un poème de 402 mots
J'ai réécrit le poème en tenant compte de la remarque de Léo-Paul
je l'ai réécrit afin de rendre compte du commentaire très violent de Léo
Le commentaire de Léo ne m'a pas blessé
Le commentaire de Léo a entraîné la réécriture d'un poème
Le poème réécrit est celui-ci
http://proses.canalblog.com/archives/2017/03/12/35040923.html
Les commentaires de Léo m'aident beaucoup à écrire
Je n'arriverai peut-être jamais à écrire plus que ça
L'effacement pronominal de certains poèmes objectivistes
m'apparaît comme un artifice
la disparition de la première personne du singulier
dans certains poèmes objectivistes n'est pas le retrait
du Je qui demeure présent mais caché
L'élision est un retrait stylistique
et grammatical
Le lecteur ajoute mentalement
le membre retranché
L'effacement pronominal de certains poèmes objectivistes
est un artifice visant à établir une pseudo-objectivité
sans supprimer l'auteur l'énonciateur et le locuteur
Je peut être objet du poème
tout en assumant ses perceptions
l'objectivisme est la mise en forme du réel
malgré les percepts 
Je est un objet du poème
objectiviste et doit par conséquent
être traité comme tel
Ce poème est la traduction immédiate de mes notes 
Ce poème ajoute beaucoup à mes notes
Ce poème n'ajoute à mes notes que la partie élidée
Mes notes forment un plan 
rédigé ici dans toute son extension
Il y a 23 "je" dans ce poème
24 désormais
ce qui est écrit ici me rend fier fat et satisfait
ëtre fier fat et satisfait me fait me détester
la lucidité sur son état de médiocrité ne change
rien à son état de médiocrité
la lucidité équivaut au plaider-coupable
Le plaider coupable limite la peine
La peine consécutive au plaider coupable
est moins grave
Le plaider-coupable ne commue pas la peine
en innocence
Marie-Anaïs, Léo, Louis me sont indispensables
sans quoi comprendre limiter interroger
sans quoi éviter la caricature et la satisfaction béate
seraient impossible
Sans interroger questionner échouer
il est impossible de sortir de la médiocrité
satisfaite
Mausolée, Rémi et Pierre-Adrien Marciset
ne connaissent pas Marie-Anaïs, Léo et Louis
Mausolée, Rémi et Pierre-Adrien Marciset
ne peuvent pas échapper à la médiocrité
Mausolée, Rémi et Pierre-Adrien Marciset
ne connaissent pas Marie-Anais, Léo et Louis
pour écrire ce paragraphe tout a été fait afin d'éviter
l'emploi de la première personne du singulier

 

Posté par boudi à 10:54 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


19 mars 2017

Les fenêtres de la maison

 

les fenêtres de la maison
8 rue victor hugo ########
sont ouvertes pour lutter contre l'humidité
il faudrait lessiver le plafond de la petite chambre
la VMC ne fonctionne pas correctement
l'infiltration d'eau bombe le plafond du salon
l'agence envoie le plombier
le plombier change les joints
tous les deux mois
on ne le laisse pas
faire son travail

malgré tout j'écris

Posté par boudi à 23:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

18 mars 2017

21 rue Clauzel 75009 paris

Leïla Slimani vivait au 21 rue Clauzel
75009 Paris
Leïla Slimani lauréate du prix Goncourt
2016
vivait au 21 rue Clauzel
75009 Paris

Leïla Slimani ne vit plus au 21 rue Clauzel
75009 Paris
Leïla Slimani a déménagé
Leïla Slimani possédait la une de
Elle deux mètres sur un
Leïla Slimani faisait la une
de ce numéro de Elle
Léïla Slimani 
vit probablement
rue de Seine
75006 Paris

Leïla Slimani avait dessiné sur sa porte
un biberon
Leïla Slimani écrit des romans
elle écrivait sur sa porte
"Ne sonnez pas bébé dort"
Leïla Slimani écrit beaucoup
Leïla Slimani dessine des biberons
Un biberon

Leïla Slimani doit être au Flore
Leïla Slimani boit du champagne
L'époux de Leïla Slimani est banquier
Leïla Slimani est publié chez Gallimard
Leïla Slimani participa à l'atelier d'écriture Gallimard
L'atelier coûte 1500e pour 3 jours
Leïla Slimani a gagné le prix Goncourt 2016
Leïla Slimani est maman
Leïla Slimani son époux banquier son enfant
dormant
vivaient au 3ème étage et demi du 21 rue Clauzel
75009 Paris
Leïla Slimani a déménagé
il n'y avait aucun carton de livres
Il y avait un carton de ses livres

Bruno Albizatti vit au 21 rue Clauzel
75009 Paris
Bruno Albizatti fait du bruit toute la journée
Bruno Albizatti est plasticien il travaille au sol
Bruno Albizatti travaille au sol 
Bruno Albizatti fait du bruit toute la journée

Bruno Albizatti expose au Grand Palais
Le Grand Palais programme une exposition
Pour les jeunes artistes 
Bruno Albizatti est un jeune artiste
Bruno Albizatti a fait les Arts Déco

Bruno Albizatti vit au dernier étage
du 21 rue clauzel
75009 Paris

Hirashi Sanko vit 21 rue Clauzel
75009 Paris
Hirashi Sanko traduit des oeuvres
Hirashi Sanko écrit des critiques musicales
Hirashi Sanko n'ose pas se plaindre du bruit
des voisins du 4ème étage du 21 rue Clauzel
75009 Paris
Hirashi Sanko vit au 3ème étage porte gauche
du 21 rue Clauzel
75009 Paris
Les voisins bruyants d'Hirashi Sanko vivent
au quatrième étage du
21 rue Clauzel 75009 
Les voisins bruyants d'Hirashi Sanko
ont écrit sur leur porte Jonathan et Mehdi

Posté par boudi à 19:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Gengis sans horde

on ne te voit jamais
tu as
passé de mode
et avec ton âge et ton ventre
tu te trouves d'autres occupations
elles finissent à minuit
la grippe toute la vie
et le genou qui flanche
Jai jms ete a la mode
Par cpntre g pas de bide
G un six pak
de kro 😞
c'est triste tu pouvais tout puis tu t'es marié avec ton job et tes putes le whisky et un peu de honte comme ça sur le visage la joue on voit bien elle change de couleur tes vingts ans tu ne regardes pas en arrière tu sais bien la gêne de ce visage là tu ne le mérites pas même au passé alors c'est tant pis tu te le dis au présent dans un double-whisky au bar et du bar à la chambre puis il y a Bonnie et Brigitte lorsque tu veux te sentir jeune Sophie et n'importe quelle Jess voilà pour exulter ce à quoi tu es réduit le sexe plus que ça deux heures tarifées très bien on se rhabille routine tout routinier ta vie un quai de métro mais un jour tu iras ailleurs pour rire le machu pichu ou n'importe quoi pourvu que ce soit loin les illusions on fait ce qu'on peut à trente ans tu ne remontes pas le temps tu refuses de reprendre ce fil et retrouver sur la route défoncée la première fois la lune ou je sais pas quoi quand le baiser premier baiser tendait ton pantalon tu espérais plus et tu craignais ce davantage te souviens tu le pantalon déboutonné de la main tremblante et désormais quoi banalité parmi d'autres banalités pluie comme une autre Je t'aime

 

Posté par boudi à 10:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 mars 2017

Poème-minute 17/03/17 10:21

je suis lourd et je pa:rche de la faon dhuer et deplaun peut être jai merdu le sens de la vie un jour c'etait novembre ou apres ca n a p as dimportanbce insensé des coups de feu retentissetn cest dans ma tete un peu dommage ne pas trouver le corps de celui la tué par ma tête à moi ce coup brutal cette prise nouvelle ce doigt et cette main que l'on brise à cvheval sur je ne sais trop quoi pêtu être tu portais un jean de la mauviase couleur ça nallait pas avec tes chauyssures nest ce pas tu vle vois bien on ter agedes bizarrement ton reflet dans le moiroir te regar

Poème-minute 17/03/17 10:21

 

 

Capture d’écran 2017-03-17 à 11

 

Posté par boudi à 12:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]


16 mars 2017

Reznikoff plagié

https://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A9trole
en vers



Le pétrole (en latin petroleum, 
du 
grec petra, « roche »,
et du 
latin oleum, « huile »)
est 
une roche liquide d'origine 
naturelle, une huile 
minérale composée d'une 
multitude de composés 
organiques,
essentiellement des 
hydrocarbures,
piégée
dans des formations
géologiques particulières.
L'exploitation de cette source d'
énergie 
fossile
et d'hydrocarbures 
est l’un des 
piliers de 
l’économie 
industrielle contemporaine, 
car le pétrole 
fournit la 
quasi-totalité des 
carburants 
liquides — fioul, 
gazole, kérosène, essence, 
GPL — tandis que le naphta 
produit par le 
raffinage est à la 
base
de la pétrochimie, 
dont sont issus un très 
grand 
nombre de matériaux 
usuels — plastiques, 
textiles 
synthétiques, caoutchoucs
synthétiques 
(élastomères), 
détergents, 
adhésifs, engrais, 
cosmétiques, 
etc. — 
et que les 
fractions les plus 
lourdes conduisent aux 
bitumes, paraffines et 
lubrifiants. 
Le pétrole dans son gisement est 
fréquemment associé à des 
fractions légères 
qui se 
séparent 
spontanément du 
liquide à la pression 
atmosphérique, 
ainsi que diverses 
impuretés comme le 
dioxyde de carbone, 
sulfure d'hydrogène, l'eau de 
formation et des traces métalliques.


Avec 31,3 % de 
l'énergie primaire
consommée en 2014, 
le pétrole est la 
source
d'énergie la 
plus 
utilisée dans le 
monde devant le 
charbon 
(28,6 %) et le 
gaz naturel 
(21,2 %) ; sa part a 
fortement reculé : elle 
atteignait 
46,2 % 
en 1973.


En 2015, 
selon 
BP, les réserves 
mondiales prouvées de 
pétrole atteignaient 
239,4 milliards de 
tonnes, 
en progression de 
23,5 % par rapport à 
2005 et de 
51 % par rapport à 
1995. Elles représentaient 
50,7 années de 
production au 
rythme de 
2015.


L'Agence internationale de 
l'énergie évalue les 
émissions 
mondiales de 
CO2 dues au 
pétrole à 
10 825 Mt (millions de tonnes) en 
2013, 
en progression de 
27,3 % depuis 
1990 ; 
ces émissions représentent 
34 % des émissions 
dues à l'énergie, 
contre 46 % pour le 
charbon et 20 % 
p.p1 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; font: 11.0px Helvetica; color: #000000; -webkit-text-stroke: #000000} p.p2 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; font: 11.0px Helvetica; color: #000000; -webkit-text-stroke: #000000; min-height: 13.0px} span.s1 {font-kerning: none} 
pour le gaz naturel.

Posté par boudi à 10:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 mars 2017

Poème sans regarder 3

Ce sont des poèmes écrits les yeux bandés
à force d'avoir passé sa vie devant l'ordinateur
pour chercher l'amour et la vie
on parvint à ce niveau de maîtrise
des touches et donc d'une forme
particulière du langage comme quasiment
l'idéogramme la touche ici enfoncée
alors voilà joueur d'orgue pas tout
à fait laissé(e) au hasard

 

 

la ville a poyé encore unbe fois sous le même souffle qu'auapravant il y aviat un vent il avait la couleur dyeyx malades on l'a vu on la bien vu ici le texte derriere quoi devrait il disparaitre si j'écris mon nom en caract§res rayté si sur la couverture je limprime transparents sir par une voix synthétique je le fais prononcer sans upport matériel et l'impression simplement de sa confusion avec l'air 
Où sera l'auteur en dernier terme et où sera le texte ainsi défait de n'importe quel support traditionnel ou au moins apparrent le texte décharné jusqu'au bout voix pas voix humaine voix inconnue et mieux un jour traduction dans la langue des singes ou des cheins battus

le réseau des méraphires se rebatit pierre à pierre pas à pa as lettres après lettres in oarviuendra à nouveau certainemlent à recomposer depuis le métal et la tôle frappés des mots et une voix humaiune reoartuir deu corps dissout vers le corps reel imagine t on le christ oublié cette fois jamais aprè§s la ort descendu de la croix de plus en polus oourri sur sa croix et de sa altu§re luquide et de ses os rongés par le pus acide renaissant et ainsi bpateme dans cette puslsion maladive

 

la peste sûrement naquit un jour d'un oublié enragé sur la croix ou le supplice de son temps de soa culture sans aucun racisme 'aucune sorte arraché peut être à la torture de l'Inca ou au sacrifice de l'oiseau)miracle règnant sur le baasketball améridien

Posté par boudi à 14:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Je au miroir

JEJEJEJEJEJEJEJEJEJEJEJEJEJEJEJE
JE                                                           JE
JE                                                           JE
JE                                                           JE
JE                                                           JE
JE                                                           JE
JE                                                           JE
JE                                                           JE
JE                                                           JE
JE                         MOI                           JE
JE                         MOI                           JE
JE                         MOI                           JE
JE                                                           JE
JE                                                           JE
JE                                                           JE
JE                                                           JE
JE                                                           JE
JE                                                           JE
JE                                                           JE
JE                                                           JE
JE                                                           JE
JEJEJEJEJEJEJEJEJEJEJEJEJEJEJEJE 

Posté par boudi à 01:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 mars 2017

Contextualisme

La monstruosité du monde parfois vient
L'indiscernabilité des identiques est un principe
métaphysique
Peter Geach remet en cause ce principe
De l'obscurité très froide d'un jour de novembre
Le tiers-exclu ou la non-contradiction
sont des pirncipes logiques
Où surgissait l'homme à l'imperméable
L'identité des indiscernables garde
dans la nuit
Rouge et fendu au milieu
une ceinture pas attachée
le textualisme ignore les méta-données
le promeneur se perdrait dans la rue
Pierre Ménard abroge le textualisme
L'oeuvre est une action
Sans indication bibliographiques
l'accès à l'espace urbain 
serait illisible

 




Posté par boudi à 23:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Chroniques mortuaires

Je n'écris que des choses désespérées
sans
affect pas de cris pas de larmes
Objectivement
Ce n'est pas à dire rapport de médecin légiste
formulaire administratif ça suffit
c'est moins grave.

Je disais hier à Mehdi et Marie-Anaïs
Le soleil tombe sur la place. Des enfants jouent.
Maussade formulation. Grise. Malgré le soleil
sur la place.

Marie-Anaïs parle
Des enfants courent sur la place

Nous voyons chacun les choses
à notre manière
d'un côté de la 
vie

moi=chroniques mortuaires permanentes
nul à dire mais le sens est rendu

 

Posté par boudi à 22:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :