15 mars 2017

Poème sans regarder 3

Ce sont des poèmes écrits les yeux bandés
à force d'avoir passé sa vie devant l'ordinateur
pour chercher l'amour et la vie
on parvint à ce niveau de maîtrise
des touches et donc d'une forme
particulière du langage comme quasiment
l'idéogramme la touche ici enfoncée
alors voilà joueur d'orgue pas tout
à fait laissé(e) au hasard

 

 

la ville a poyé encore unbe fois sous le même souffle qu'auapravant il y aviat un vent il avait la couleur dyeyx malades on l'a vu on la bien vu ici le texte derriere quoi devrait il disparaitre si j'écris mon nom en caract§res rayté si sur la couverture je limprime transparents sir par une voix synthétique je le fais prononcer sans upport matériel et l'impression simplement de sa confusion avec l'air 
Où sera l'auteur en dernier terme et où sera le texte ainsi défait de n'importe quel support traditionnel ou au moins apparrent le texte décharné jusqu'au bout voix pas voix humaine voix inconnue et mieux un jour traduction dans la langue des singes ou des cheins battus

le réseau des méraphires se rebatit pierre à pierre pas à pa as lettres après lettres in oarviuendra à nouveau certainemlent à recomposer depuis le métal et la tôle frappés des mots et une voix humaiune reoartuir deu corps dissout vers le corps reel imagine t on le christ oublié cette fois jamais aprè§s la ort descendu de la croix de plus en polus oourri sur sa croix et de sa altu§re luquide et de ses os rongés par le pus acide renaissant et ainsi bpateme dans cette puslsion maladive

 

la peste sûrement naquit un jour d'un oublié enragé sur la croix ou le supplice de son temps de soa culture sans aucun racisme 'aucune sorte arraché peut être à la torture de l'Inca ou au sacrifice de l'oiseau)miracle règnant sur le baasketball améridien

Posté par boudi à 14:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :