Je suis soucieux des balances sentimentales ;  je t'interdis d'en jouer.
Ma quête d'équilibre quand elle aura fini de couler au fond de ce godet
de cuivre et d'or, de remplir ce graal de mon sang,
tu n'auras de moi que les silences
que le vide, l'air, le vent
tu entendras
murmures
entre
les
feuillages
du crépuscule
la voix de l'abandon.
Se faufilant indolore
entre les miettes de toi
Je tiens à ma mémoire ;
Pas à ma vie.