CHER FRANCOIS FILLON

Dure ta route tu croyais chemin des cocagnes
mais pousse le chardon le long des bosquets
saint assis moins saint déjà hier l'auréole
couverte d'épines ta main ensanglantée
les doigts bleuis le froid immense qui t'a
saisi ce jour là enfant pris la main dans le
sac on t'a dit de ne pas toucher chapardeur
crie au loup le loup hurlant dans sa fo
ret saisissant toute proie boitante
la pluie solitaire ton visage creusé
la crème anti-rides ça ne marche plus
Nivea n'importe quoi cet âge en un soir
une page 5 ans de ta vie


ton destin en morceaux vase de
Prudhomme tu attends ta sentence
elle viendra au petit jour brassard
orange police bougeant au gré du biceps
mandat d'amener pour ta gueule six heures
ta journée qui tient sur une feuille A4
C.V recto-verso le procès verbal deux pages
tu diras P.V en lieu et place de ton Je
deux lettres il te reste cette illusion
à la fenêtre défile le monde un livre
d'images hier tu votais la loi et sale
chien enragé elle tourne son croc contre toi
forgeron blessé par la lame forgée
peut-être tu aurais du te taire ce jour là
dans la salle de classe au moment
de choisir le délégué la première victoire
il monte vite ce vin le vertige l'estrade
pupitre ta voix monocorde inaudible
déjà 1982 ta signature au bas du projet
de loi tu aurais du peut être demeurer en
ton manoir et ta voiture de course
ta femme et toute la marmaille
sans un bruit sinon le cheval ébroué
halant Sablé sur Sarthe traçant la route
à rebours cet air décati ce coin de terre
des serfs si tu veux le droit de cuissage
l'ennui une épouse galloise on connait
l'anglois las tant de guerres pour l'aventure
la côte irlandaise et son vacarme de corne
Paris, Orléans, la Bourgone un peu le sous-
continent indien les massacres aussi
tu aurais du mais non toi tu devais pécher un peu mieux
que les autres tu n'avais pas lu l'Evangile
tu l'avais entendu dire seulement et
le péché d'orgueil ça ne te disait rien
ou pour les autres quand Nicolas
les poches pleines de billes moquait
ta banane vide la vengeance ça vaut
pour le temps d'avant avec le déluge
le feu du ciel sur les villes de plaisir
etc
Même pas circoncis mais oeil pour oeil
Alliance non-formée pauvre orgueilleux

Ta solitude gonfle comme une larme
il se fait vite le désert autour de soi
on peut te raconter les marées de sable
les fausses oasis tu auras tout vu
tu n'auras rien vu

Ce sera dur demain et le jour d'après
puis tu oublieras sauf ce jour le feu
qui craque comme ce soir maudit
tu lisais le journal comme tous les soirs
un verre de whisky peut-être la lassitude
des journées bien remplies cette courbe
honnête vers ton destin sans vacarme
fonction affine tu te souviens 8/20 en mathématiques
Tu rigoles imaginant Mme Lecanu sa tombe
et toi 4 millions pour ta gueule pauvre conne
tu allais à cette vie la tienne les ors et le tralala
cette vie en poussière tu la tiens dans ta main
ce jour encore 82 ans le rocking chair
ou la chaise de massage tu l'as acheté
sur catalogue tu te méfies d'Internet
c'est comme ça au futur tu vis encore
dans le passé

Désolé pour toi quand tu seras à presque mourir
Je ne sais ce que ce sera ma vie à moi peut-être la joie
peut-être le malheur j'aurai conquis l'espace été vaincu
par le temps mort déjà avant toi m'aventurant dans les contrées
où toi par avance tu trembles mon pauvre ta vie en miettes